jelly and custard

Dans la série “pour épargner les dents”, voici un dessert improbable en Suisse, mais très populaire dans le monde anglo-saxon et en Inde, car il est facile à préparer et bon marché.

Après avoir consulté plusieurs recettes sur Internet, j’ai réalisé à quel point ce dessert pouvait être versatile et créatif, et surtout, pouvait aussi être sain!

Pour les cubes rouges, j’ai utilisé le jell-o à la fraise (acheté à l’épicerie américaine à Nyon) mais avec la moitié de liquide (comme lu sur Internet), pourqu’ils soient plus fermes, et les arrêtes soient plus nettes.

Pour la base jaune, j’ai utilisé un sachet d’Agar-Agar de la Migros, avec 250 gr de nectar de mangue et 250 gr d’eau, et j’ai complété avec 1 càs de sucre, et un sachet de sucre vanillé.

Quelques observations:

on peut tout à fait mettre le jello dans le congélateur: d’ailleurs il durcit un peu et se coupe plus facilement, au couteau.

Cette terrine est faite en trois couches, qui durcissent en 5 min dans le frigo.

Comme lu sur Internet, les couches ne “collent” pas entre elles, et la façon de rémédier à ça est de scarifier la surface de chaque couche avec une fourchette (mais je ne l’ai pas fait, et ça ce voit)

J’ai tapissé le moule avec du film alimentaire, et pour qu’il reste en place, j’ai huilé le moule avant.

Ce premier essai n’est pas resté assez longtemps au frigo, et il a tendance à couler, mais à part ça c’est plutôt satisfaisant comme premier essai.

20130518-200522.jpg

20130518-200533.jpg

20130518-200555.jpg

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s