A déguster sur place…

Même lorsque l’on est une cuisinière intrépide comme moi, il y a des aliments et des boissons qui n’ont leur véritable saveur que dans un environnement particulier. Ceci les rend encore plus désirables, lorsqu’enfin l’occasion de les consommer se présente.

Deux exemples par excellence de ceci sont les churros et la horchata espagnoles.

Concernant les churros, j’ai un souvenir de mon oncle qui venait, pendant nos vacances, prendre le petit déjeuner avec nous, et nous apportait deux douzaines de churros brûlants, enfilés sur une mince tige de jonc. On les dégustait avec du café ou du chocolat chaud, en trempant d’abord le churro dedans, puis en le pressant dans un petit tas de sucre ( pour moi, Beaucoup de sucre!).

Le grand frère du churro est la porra (sur la photo), plus gros, qui n’est pas produit en forme de boucle mais de tronçons de spirale.

Les churros et les porras sont produits à partir d’une pâte de farine et d’eau (avec, selon les recettes, de l’huile d’olive, du sel, et de la levure), qui est ensuite frie dans de l’huile de friture.

Les photos ont été prises dans le bar “el brillante” qui se trouve près de chez moi à Madrid.

20130711-170745.jpg

La deuxième est une boisson sucrée dont l’apparence est celle du lait, mais qui a un délicieux et unique arôme grâce aux petits tubercules pressés dont elle est issue, les chufas. On peut la boire soit liquide, soit avec de la glace pilée. En Espagne, c’est la boisson estivale par excellence. J’en buvait avec délices chaque été lorsque nous venions passer nos vacances à Madrid.

Les photos ont été prises à une terrasse du parc du Retiro à Madrid, par une magnifique journée estivale, et 30 degrés à l’ombre!

20130711-171211.jpg

Advertisements