Chapatis

Le chapati, cette sorte de pain plat indien, accompagne beaucoup de repas, et demande un peu de pratique. C’est toujours un sujet de plaisanterie d’évoquer les chapatis des débutants, qui ne sont jamais parfaitement ronds. moi-même, qui suis encore un peu débutante en la matière, ai appris ce que je sais avec Malini, Binu, et la mère de Chandra, entre autres. Mes chapatis ont encore des formes souvent fantaisistes, mais ils ont une qualité suffisante pour être mangés!

La préparation des chapatis demande une certaine concentration, car ils peuvent brûler en quelques secondes dans la poêle. Personnellement, j’apprécie ce travail qui me permet souvent de “vider mon esprit”, et j’ai l’habitude de dire que je pratique la “chapati-thérapie” pour me détendre en sortant de mon cabinet.

Et voici la recette:

Ingrédients:

Farine pour chapatis : une louche par personne
1 càs d’huile d’olive
eau

Marche à suivre:

Dans un bol, mettre la farine et l’huile, puis commencer à mélanger du bout des doigts ces deux ingrédients. Il est préférable d’essayer de n’utiliser qu’un main (la droite, généralement) pour faire le travail, car ainsi la main propre peut tourner le bol, ajouter de l’eau, et même répondre au téléphone sans en mettre partout!
Remplir d’eau une petite carafe, et verser progressivement dans le bol tout en mélangeant à la farine, jusqu’à obtenir un mélange composé de gros grumeaux pas trop collants. A ce moment-là, commencer à les presser ensemble, et pétrir la pâte pendant 5-10 minutes. La pâte doit être souple mais pas collante, et normalement le bol est presque propre à la fin de cette opération.
Couvrir le bol, et laisser reposer à température ambiante pendant 30 min environ.

Façonnage des chapatis: prendre une boule de pâte de la taille d’une balle de ping-pong (ou plus petite), la presser des deux côtés dans un plat contenant de la farine, puis l’abaisser en la tournant à plusieurs reprises en un disque assez fin, qui doit couvrir le fond de la poêle qui sert à la cuire.

Cuisson: idéalement, les chapatis sont cuites sur le gaz, qui chauffe plus et les fait gonfler bien mieux. Par défaut, on peut utiliser la vitrocéramique ou l’induction, mais selon mon expérience il faut utiliser une poêle en fer à l’ancienne, car elle chauffe plus que celles en teflon. Verser quelques gouttes d’huile et étaler avec un papier de cuisine.

La cuisson se fait très rapidement, en une minute en tout, sur une face, puis sur l’autre, en pressant avec un papier lors de la cuisson de la seconde face, pour que le chapati gonfle un peu. Lorsque ma belle-soeur, les fait, ils gonflent comme un ballon en quelques secondes, mais elle a des années d’expérience quotidienne. Les miens gonflent par endroits, donc esthétiquement c’est moins abouti, mais au goût ç’est satisfaisant.

Une fois cuits, il est utile de les entreposer à couvert, par exemple dans un container isolant, ce qui permet de les maintenir tendres.

20130617-194435.jpg

20130618-055815.jpg

haricots verts à la noix de coco

Image

C’est une des recettes les plus habituelles de Chandra, tirée de son “cahier vert”. Très simple et saine, aussi appréciée par les non-indiens, ma famille entre autres!

Ingrédients:

500 gr de haricots verts frais
1 càc de graines de moutarde
3-4 feuilles de curry
1 càs de Bengal gram (“urad dal”)
2 càs de noix de coco râpée
1/2 càc de curcuma (turmeric)
1 càs d’huile
Sel

Marche à suivre:

Couper les haricots verts en tronçons de 2-3 cm

Chauffer l’huile dans une poelle, et sauter les bengal gram jusqu’à ce qu’ils prennent de la couleur.

Ensuite, ajouter les graines de moutarde jusqu’à ce qu’elles fassent “pop”.

Ajouter les haricots verts, les feuilles de curry, la poudre de curcuma et le sel.

Baisser le feu, ajouter 2-3 càs d’eau et mettre un couvercle, et laisser cuire pendant 10 minutes.

Avant de servir, mélanger avec la noix de coco râpée.

20130613-070618.jpg

Dahl

Image

C’est une des recettes de base de notre cuisine indienne végétarienne, que nous préparons toutes les semaines. Tirée du “cahier vert” de Chandra, et adaptée selon nos goûts.

Ingrédients:

1 cup de Masoor dal (lentilles corail)
1 grosse tomate émincée
1 oignon finement émincé
2-3 dents d’ail, pressées
2 chillis verts entiers
4-6 feuilles de curry
1/2 càc de curcuma (turmeric)
1/2 càc de poudre de chilli (optionnel)
Huile d’olive
1/2 càc de graines de cumin
Feuilles de coriandre fraîche pour garnir le plat
Eau, sel

Marche à suivre:

Mettre 2-3 cm d’eau au fond d’une cocote-minute, et y placer une grille pour surélever le bol. Dans un bol en métal placé dans la cocote-minute, verser 1 cup de dal, 2,5 cups d’eau, et 1/2 càc de curcuma. Mélanger, puis mettre 1/2 citron avec sa peau, lavé. Couvrir le bol, fermer la cocote, et cuire pendant 10-15 min environ (jusqu’à ce que les deux lignes soient visibles). Laisser refroidir.

Dans une poelle, verser l’huile, les graines de cumin, et les feuilles de curry, puis sauter l’oignon et l’ail, jusqu’à ce qu’ils se colorent légèrement. Ajouter la tomate émincée, la poudre de chilli, saler, et sauter pendant 5 minutes environ.

Incorporer le contenu du bol (lentilles, eau, citron), et les chilis verts et mélanger le tout. Rectifier si nécessaire le sel et ajouter un peu d’eau pour obtenir la consistance voulue. Cuire le tout environ 10 min, à couvert (attention aux “projections” de dal, lorsqu’il bout!).

Juste avant de servir, ajouter un peu de coriandre fraiche, et mélanger.

20130612-214931.jpg

Khichdi

Image

Le (ou la?) kitchedi, est un plat courant et quotidien de la cuisine indienne végétarienne. C’est une façon simple et rapide de préparer un repas complet comprenant riz, lentilles et légumes avec quelques épices, du gingembre et de l’oignon, le tout en un seul plat.

La cuisson se fait souvent à la cocotte-minute, ce qui évidemment ne permet pas de maîtriser le degré de cuisson des différents ingrédients. Le résultat es parfois un peu “mushy” (pâteux), mais par contre il est facile à manger…pour des dents un peu sensibles!

Cette recette a été préparée par Chandra, sur la base de quelques notes prises à droite et à gauche sur le web, et quelques conseils d’une collègue de travail, et de sa mère, évidemment.

Recette:

Dans une cocotte-minute faire frire :

Quelques feuilles de curry
1 tsp de cumin seeds
1 tsp de mustard seeds
1 tsp de poivre
1 tsp de chilli flakes

Ajouter un bol de légumes variés en petits morceaux : chou-fleur, okra, carotte, patates, haricots verts, tomates, petits-pois, etc…
Ajouter un peu d’oignon, ail et gingembre émincés

Ajouter le sel, asafoetida, coriandre (1 tsp) et frire

Ajouter
1 cup de riz au jasmin
3/4 de cup de moong dahl
5 cups d’eau

Cuire

20130604-074858.jpg

Le Sambar du dimanche soir

Image

Cette recette est un classique de la maison, et elle est réalisée presque chaque dimanche par Chandra.

Bien qu’il suivre la recette du livre assez rigoureusement, il aime bien la faire un peu plus épaisse.

Ici, il s’agit de la version avec des “drumsticks” comme légume, mais on utilise aussi régulièrement des poivrons, des okras, ou des petites aubergines.

20130519-201729.jpg

20130519-201815.jpg

20130520-060029.jpg