MIRZA GHASEMI plat d’aubergines Perse

Image

Il s’agit d’une recette que je viens de découvrir sur le magnifique blog fig & quince , créé par une femme d’origine Iranienne et vivant aux USA, qui fait découvrir la culture et la cuisine de son pays. Cette femme a à son tour tiré cette recette du blog d’Yvonne Joon, américaine passionnée par la culture Iranienne!

Comme les photos et les explications sont vraiment passionnantes (et alléchantes!), j’avais envie d’essayer ce plat, et je n’ai pas été déçue; il a été apprécié par toute la famille, y compris par ma fille de 6 ans, ce qui n’est pas peu dire!

Je me suis aussi inspirée d’une vidéo de YouTube de PersianKitchenTV où ils expliquent comment peler plus facilement les aubergines une fois rôties, en les plongeant dans de l’eau froide.

20130622-154108.jpg

20130622-154440.jpg

Advertisements

tout ce recycle!

Image

Il paraît qu’en Suisse, 20% de tous les aliments achetés par les ménages finissent à la poubelle. Chez nous ce n’est malheureusement pas différent, et je dois dire que j’y contribue activement, étant assez obsessionnelle avec les dates de péremption des aliments, spécialement ceux destinés à notre fille.

Je ne suis évidemment pas en paix avec ma conscience, et je me dis toujours qu’il faudrait faire quelque chose pour y remédier.

Une première revanche contre cette peur des microbes est venue lorsque j’ai découvert le levain, qui est une farine fermentée à température ambiante, grâce aux micro-organismes qui s’y trouvent. L’idée de faire confiance à la nature était fascinante pour moi, et depuis plus d’une année je produis tout le pain que je consomme, et utilise le levain pour d’autres recettes également, avec un grand plaisir. Il m’arrive régulièrement d’avoir des restes de pain, que je déteste jeter et que je finis par couper en lamelles et donner aux canards et aux oiseaux.

Dans cette idée du retour aux sources et du respect des aliments, j’ai découvert récemment la recette du pudding, qui est en fait une façon magnifique de recycler et valoriser des restes (j’ai vu récemment sur Internet le concept d’ “upcycling”, qui veut dire recycler en créant une plus-value).

J’ai fait déjà plusieurs fois cette recette, avec des résultats toujours satisfaisants.

20130617-143932.jpg

20130617-194120.jpg

20130617-212247.jpg

haricots verts à la noix de coco

Image

C’est une des recettes les plus habituelles de Chandra, tirée de son “cahier vert”. Très simple et saine, aussi appréciée par les non-indiens, ma famille entre autres!

Ingrédients:

500 gr de haricots verts frais
1 càc de graines de moutarde
3-4 feuilles de curry
1 càs de Bengal gram (“urad dal”)
2 càs de noix de coco râpée
1/2 càc de curcuma (turmeric)
1 càs d’huile
Sel

Marche à suivre:

Couper les haricots verts en tronçons de 2-3 cm

Chauffer l’huile dans une poelle, et sauter les bengal gram jusqu’à ce qu’ils prennent de la couleur.

Ensuite, ajouter les graines de moutarde jusqu’à ce qu’elles fassent “pop”.

Ajouter les haricots verts, les feuilles de curry, la poudre de curcuma et le sel.

Baisser le feu, ajouter 2-3 càs d’eau et mettre un couvercle, et laisser cuire pendant 10 minutes.

Avant de servir, mélanger avec la noix de coco râpée.

20130613-070618.jpg

Dahl

Image

C’est une des recettes de base de notre cuisine indienne végétarienne, que nous préparons toutes les semaines. Tirée du “cahier vert” de Chandra, et adaptée selon nos goûts.

Ingrédients:

1 cup de Masoor dal (lentilles corail)
1 grosse tomate émincée
1 oignon finement émincé
2-3 dents d’ail, pressées
2 chillis verts entiers
4-6 feuilles de curry
1/2 càc de curcuma (turmeric)
1/2 càc de poudre de chilli (optionnel)
Huile d’olive
1/2 càc de graines de cumin
Feuilles de coriandre fraîche pour garnir le plat
Eau, sel

Marche à suivre:

Mettre 2-3 cm d’eau au fond d’une cocote-minute, et y placer une grille pour surélever le bol. Dans un bol en métal placé dans la cocote-minute, verser 1 cup de dal, 2,5 cups d’eau, et 1/2 càc de curcuma. Mélanger, puis mettre 1/2 citron avec sa peau, lavé. Couvrir le bol, fermer la cocote, et cuire pendant 10-15 min environ (jusqu’à ce que les deux lignes soient visibles). Laisser refroidir.

Dans une poelle, verser l’huile, les graines de cumin, et les feuilles de curry, puis sauter l’oignon et l’ail, jusqu’à ce qu’ils se colorent légèrement. Ajouter la tomate émincée, la poudre de chilli, saler, et sauter pendant 5 minutes environ.

Incorporer le contenu du bol (lentilles, eau, citron), et les chilis verts et mélanger le tout. Rectifier si nécessaire le sel et ajouter un peu d’eau pour obtenir la consistance voulue. Cuire le tout environ 10 min, à couvert (attention aux “projections” de dal, lorsqu’il bout!).

Juste avant de servir, ajouter un peu de coriandre fraiche, et mélanger.

20130612-214931.jpg

Muffins de mirtilles au levain (sourdough blueberry muffins)

Image

Que faire avec ce merveilleux levain, lorsqu’il est plein de bulles et onctueux, qu’on en a en trop (ça arrive souvent, avec les raffraichis répétés) et qu’on n’a pas le courage de le jetter? Des muffins aux mirtilles!

Il s’agit d’une recette simplissime, adaptation de recettes trouvées sur Internet, et qui en plus a l’avantage d’être très saine:

ingrédients:

1 cup de farine complète
1 cup de levain
1/2 cup de mirtilles
1/4 cup de sucre
1/4 de cup d’huile végétale
1 oeuf battu en omelette
Poudre à lever
1 sachet de sucre vanillé
Canelle en poudre

Il faut juste mélanger tous les ingrédients (c’est plus facile de mélanger les ingrédients liquides ensemble puis les secs ensemble, et mettre ensuite les secs dans le bol des ingrédients liquides).

Touiller le tout, mais juste assez pour que la consistance soit homogène, afin de ne pas trop développer le gluten, qui rendrait la pâte trop élastique.

Répartir dans des moules à muffin, et cuire au four à 180 degrés pendant 15 min. pas plus, car si ils prennent de la couleur ils deviennent trop secs.

Remarque: j’ai l’impression que c’est mieux lorsque les ingrédients sont tous à température ambiante: j’ai fait une fois avec les mirtilles encore congelées et le levain qui sortait du frigo, et j’ai l’impression qu’ils gonflaient moins bien. Autre chose à considérer: l’état du levain, qui peut être (lorsqu’il est jeune) assez épais, ou alors très liquide, si il a été peu rafraîchi. Peut-être il faudrait rajouter un peu de lait, si la pâte a du mal à se détacher de la cuiller.
Enfin, je préfère les mirtilles frais congelés par mes soins, aux mirtilles achetés congelés, qui sont plus mous et colorent la pâte lorsqu’on la touille (même peu).

Et voilà! Enjoy your tea!

20130606-180725.jpg

20130608-063041.jpg

Variante : muffin chocolat-orange:

Ici la particularité est que la pulpe d’orange est en partie recyclée du jus du matin: le zeste est par ailleurs prélevé sur la même orange. Au niveau du goût ça va, mais je pense que la pulpe de 2 oranges aurait convenu encore mieux.
le chocolat, c’est simplement une demi-plaque de chocolat noir coupé en cubes au couteau.

Une autre particularité est que j’ai préparé la pâte, puis l’ai mis au frigo pendant 4 heures, sans problèmes. En regardant sur Internet, il semble que le sujet est controversé, mais que la levure chimique tend à s’épuiser au contact de l’eau et de l’acidité, mais que la réfrigération rapide tend à ralentir le processus. Une pâte plutôt épaisse est aussi mieux.

Autre détail: pour que le sucre reste granuleux sur le muffin, il faut le saupoudrer à mi-cuisson, car sinon il “fond” sur la pâte encore liquide.

20130825-210428.jpg

20130825-210754.jpg

20140324-063848.jpg

Et ces derniers trois là sont faits à partir de la recette de base (sans les mirtilles), avec un supplément de chocolat en poudre, sucre glace, crème à café et un peu de miel…résultat bluffant!

Khichdi

Image

Le (ou la?) kitchedi, est un plat courant et quotidien de la cuisine indienne végétarienne. C’est une façon simple et rapide de préparer un repas complet comprenant riz, lentilles et légumes avec quelques épices, du gingembre et de l’oignon, le tout en un seul plat.

La cuisson se fait souvent à la cocotte-minute, ce qui évidemment ne permet pas de maîtriser le degré de cuisson des différents ingrédients. Le résultat es parfois un peu “mushy” (pâteux), mais par contre il est facile à manger…pour des dents un peu sensibles!

Cette recette a été préparée par Chandra, sur la base de quelques notes prises à droite et à gauche sur le web, et quelques conseils d’une collègue de travail, et de sa mère, évidemment.

Recette:

Dans une cocotte-minute faire frire :

Quelques feuilles de curry
1 tsp de cumin seeds
1 tsp de mustard seeds
1 tsp de poivre
1 tsp de chilli flakes

Ajouter un bol de légumes variés en petits morceaux : chou-fleur, okra, carotte, patates, haricots verts, tomates, petits-pois, etc…
Ajouter un peu d’oignon, ail et gingembre émincés

Ajouter le sel, asafoetida, coriandre (1 tsp) et frire

Ajouter
1 cup de riz au jasmin
3/4 de cup de moong dahl
5 cups d’eau

Cuire

20130604-074858.jpg